Note de lecture : Jean-Jacques Cheval

Cecile Meadel (meadel@paris.ensmp.fr)

Cheval, J.-J., (1997) Les radios en France. Histoire, état et enjeux.
Rennes, Editions Apogée.
135 francs

Il est d'usage d'initier tout travail sur la radio en constatant la rareté
des travaux sur ce média, surtout en comparaison de l'abondante littérature
que suscite la télévision. L'ouvrage de Jean-Jacques Cheval prouve après
plusieurs autres (Sabbagh, Remonté, Brochand*) que cette discrétion n'est
pas une totale indifférence.
Le livre appartient à la catégorie manuel (comme les deux ouvrages
récemment parus de Jean-Nol Jeanneney et Catherine Bertho/F. Barbier** qui
eux s'intéressent à l'ensemble des médias) et à ce titre vise à couvrir
tous les aspects de la radio : de l'histoire aux relations avec le
politique en passant par l'économie, les programmes et l'audience. Si le
propos porte essentiellement sur la France, on y trouvera des comparaisons
avec d'autres pays.
La partie historique est un peu rapide, par choix ou par nécessité mais
aussi par absence - dans un certain nombre de cas - de travaux publiés sur
des périodes cruciales. Aussi, n'est ce pas là la partie la plus riche ni
la plus rare de l'ouvrage.
L'approche internationale est particulièrement pertinente lorsqu'il s'agit
d'étudier le mouvement des radios libres à la fin des années soixante-dix.
Alors que cette histoire est presque toujours racontée du seul point de vue
des événements et entreprises françaises, comme s'il s'agissait d'une
histoire unique et particulière, on verra les concordances internationales,
pas seulement avec l'Italie mais aussi l'Amérique du Nord et l'Europe. Sans
esquiver les diagnostics critiques qui ont été portés sur ces nouvelles
radios (amateurisme, "narcissisme radiophonique" comme l'écrivit Félix
Guattari, immaturité), Jean-Jacques Cheval explique le mouvement qui
conduit des radios associatives d'expression à des stations FM
majoritairement "music and news". Et l'on verra que le tiers-secteur,
l'associatif, coincé entre les deux ples massifs du public et du privé, a
néanmoins réussi à maintenir un espace ouvert. On verra également comment
le CSA (organe de régulation de l'audiovisuel privé) ne parvint pas en
dépit de multiples tentatives à mettre sur pied une politique radiophonique
cohérente et efficace.
Le service public est un peu le parent pauvre de l'ouvrage de Jean-Jacques
Cheval, dont les informations sont mieux nourries sur le privé (mais il est
vrai que Radio France est mieux connue que ses concurrents privés). Ainsi,
l'offre de programmes nous est-elle présentée au prisme de la grille
établie par IP, la régie publicitaire de la principale radio commerciale
d'informations générales, RTL.
En définitive un rare panorama de la radio avec des développements
intéressants en particulier sur les aventures des radios associatives ou
les avatars de la politique radiophonique du CSA).

-----------------------------
* Sabbagh, A., (1995) La radio. Rendez-vous sur les ondes. Paris,
Gallimard, Découvertes. Remonté, J.-F. and Depoux, S., (1989) Les Années
radio. Paris : l'arpenteur. Brochand, C., (1994) Histoire générale de la
radio-télévision. Tome1: 1921-1944 Tome2: 1944-1974. Paris, La
Documentation française.

** Jeanneney, J.-N., (1995) Une histoire des médias des origines à nos
jours. Paris, Seuil.
Barbier, F. and Lavenir, C. B., (1996) Histoire des médias, de Diderot à
Internet. Paris, Armand Colin.

--------------------------------------
Cécile Méadel
E.Mail: meadel@csi.ensmp.fr

*********************************************************************